Vols par ruse

Nous attirons votre attention sur le fait qu’il existe d’autres formes de vols dans les habitations que les cambriolages en l’absence du propriétaire. Il s’agit, notamment, des « vols par ruse ». Cette méthode consiste à usurper l’identité d’un ouvrier d’une compagnie de gaz ou d’électricité ou encore d’un policier (en uniforme ou en civil avec un faux brassard orange) et de profiter de la confiance que peut inspirer ce genre de fonction afin de s’introduire au domicile de la victime, sous un prétexte quelconque.

Dans le cas de faux policiers, le but est de pénétrer dans l’habitation en prétextant l’interception d’un voleur à proximité, avec le souci de vérifier si des valeurs au sein de l’habitation sont présentes. Ces vols sont généralement commis sans violence mais de manière insidieuse, principalement au domicile de personnes plus vulnérables, au vu de leur grand âge ou de leur isolement.

D’autres variantes de ce mode opératoire existent, mais dans tous les cas, certaines mesures simples de prévention peuvent considérablement faire diminuer les risques.

Une règle d'or : identifiez vos visiteurs ! Demandez-leur d’exhiber une carte officielle, la raison de leur visite et appelez la police au numéro 101 en cas de doute.

Gardez toujours à l'esprit les conseils suivants :

  • Ne laissez pas paraître que vous habitez seul(e). Mentionnez sur la sonnette uniquement votre nom de famille (n'écrivez surtout pas "Veuf" x ou "Veuve x").
  • Si vous êtes seul(e) à la maison, faites semblant d’appeler quelqu’un qui serait chez vous pour faire croire aux auteurs potentiels qu’une autre personne est présente.
  • Faites installer une chaîne à la porte, en guise d’obstacle pour les voleurs. Elle permet à l’occupant de l’habitation de parler d’une manière relativement sûre avec une personne qui se présente.
  • Si quelqu’un se présente à votre porte et prétend être policier, n’hésitez pas à contacter la police au numéro 101 et demandez si une intervention est actuellement en cours à votre adresse. Vérifier également la présence d’un véhicule de police à proximité.
  • N’utilisez surtout pas les coordonnées que vous donne l’agent ou l'employé : il peut s’agir du numéro d’un complice.
  • En cas de doute, ne laissez surtout pas entrer la personne.

 

Folder à consulter :

Be safe